Le numéro 178 en vente jusqu'au 25 août 2016
Presse Bisontine 178

Infos

Edito

Territoire

Ils ont les Francofolies, on a le Festival de la Paille ou le No Logo. Ils ont les gorges du Verdon, on a la Vallée de la Loue. Ils ont la basilique Saint-Pierre, on a la cathédrale Saint-Jean. Ils ont le Plaza-Athénée, on a la villa Rosa Bonheur à Émagny ou les cabanes du lac à Chassey-les-Montbozon. Souvenons-nous de cette publicité des années quatre-vingt qui vantait les atouts de la Franche-Comté en faisant le parallèle avec les grands espaces américains, les vaches montbéliardes faisant alors office de mustangs et les fermes à tuyé de ranchs. Cette publicité datée n’a pourtant pas pris une ride. Dans un contexte pour le moins chahuté, l’actualité n’aidant pas, pas plus que la météo de la fin du printemps n’a aidé, le moment est peut-être venu de (re)découvrir notre région. Le Doubs naturellement, mais aussi la Suisse toute proche et la Bourgogne qui ne fait désormais plus qu’une avec la Franche-Comté, y compris sur le plan de la promotion touristique. Un territoire entier qui s’étale sous nos yeux sans même que l’on y prête plus attention, préférant préparer sa croisière en Méditerranée ou son voyage en Thaïlande en ignorant tout des richesses de la Vallée de la Loue, du Val de l’Ognon, du Haut-Jura, sans parler même de la région des Mille Étangs ni de la côte chalonnaise pourtant si proches également. Il est donc temps de redécouvrir les pépites de nos régions : balades, itinérance avec sac à dos, baignade, gastronomie, patrimoine, toute cette “Franche-Bourgogne” si riche, si variée. À quelques kilomètres de chez soi, chaque escapade peut être dépaysante à condition de préparer son voyage, comme on le ferait pour un périple au long cours. Dans ce numéro, nous montrons une nouvelle fois que notre secteur à tant à offrir à celui qui veut bien ouvrir ses yeux et ses oreilles. Cela passe notamment par les initiatives courageuses d’entrepreneurs privés qui ont investi dans le tourisme. Nous consacrons cette année un dossier à tous ces lieux d’hébergement qui sortent de l’ordinaire de l’hôtellerie classique et qui offrent, par leur originalité, leur cachet ou leur confort, autant d’occasions de poser ses valises pour oublier les contingences du quotidien. Ce sont également ces personnes-là qui, en investissant localement, souvent au péril de leur carrière, font vivre un territoire et contribuent aussi à ce que ses habitants en soient toujours plus fiers. Pour nous, habitants du Grand Besançon, ce sont autant d’occasions de se réapproprier notre région sous un nouvel angle. Bel été à tous.
Jean-François Hauser

Sommaire

- Spécial été : escapades de charme autour de Besançon.
Chambres d’hôtes d’exception et logements insolites en ville et à moins d’une heure de Besançon.

- Besançon - Dijon : la valse des fonctionnaires.
Entre Besançon et Dijon, c'est le jeu des chaises musicales à l'heure de la nouvelle grande Région.

- Le casse-tête des horodateurs bisontins bientôt résolu ?
Le fonctionnement des nouveaux horodateurs à Besançon fait l'unanimité contre lui.

 

Et 40 pages d'actualité sur Besançon et sa région.

La Presse Bisontine, le mensuel qui vous sort du quotidien.

Jean-François HAUSER

Directeur de la rédaction