La Presse Bisontine 199 - JUIN 2018

LE PORTRAIT 43 La Presse Bisontine n° 199 - Juin 2018 BESANÇON Des Jardins de Cocagne à l’Alliance française “J e viens de la rue Gounod. J’ai toujours vécu là-bas, dans le même appartement avec ma mère.” Comme pour rappeler son port d’attache, Yagmur choisit d’évoquer son quartier bisontin pour commencer le récit de son parcours. Sa vil- le, elle y est attachée. Plus encore depuis son séjour aux États-Unis et son stage à l’Alliance française de Charlottesville, où elle était chargée, notamment, d’organiser la venue de la délégation bisontine en mai dans le cadre du jumelage des deux villes. “J’ai pu accueillir le maire de ma ville aux États- Unis, c’est une grande chan- ce. En inaugurant la rue de Besançon sur place, je me suis rendue mieux compte de sa riche histoire et de son dynamisme.” Sa mission américaine de deux mois au sein de l’Al- liance s’est également accom- pagnée d’autres tâches. “J’ai organisé des garden-parties et accueilli l’écrivaine Roul- hac Toledano, développé leur communication sur les réseaux sociaux… J’ai aussi travaillé avec un producteur franco-américain pour monter un court- métrage de promotion.” Pour cette Bison- tine d’origine turque, issue d’un milieu modeste, il y avait certes une part de rêve : “Ici, les gens sont aisés et évoluent dans un monde différent” , mais aussi un décalage avec ses expériences passées. Ses études de commerce l’avaient amenée avant cela à travailler pour les Jardins de Cocagne dans le cadre de son Master I et II. “J’y ai découvert l’insertion sociale par l’activité professionnelle et une grande richesse en croisant tous types de profil (parcours de reconversion, ancien malade de cancer, personnes sous surveillance judi- ciaire…). Je savais ce que je perdais quand je suis partie.” C’est une connaissance qui travaille au service des relations internationales à Besançon qui l’a mise en contact avec Char- lottesville et la jeune femme n’a pas hési- té. “Il est utile de sortir de sa zone de confort pour se confronter aux choses” , estime cel- le qui a dû parfois forcer le destin, en chan- geant par exemple de lycée pour optimi- ser ses chances de réussite. “J’avais un certain nombre de freins au départ com- paré à d’autres personnes, et c’est une fier- té d’en arriver là.À Charlottesville, les gens étaient surpris quand je leur disais d’où je venais et que ma mère est femme de ména- ge.” Engagée dans le milieu associatif - elle est membre d’A.T.D.-Quart monde -, mais aus- si dans le milieu sportif, Yagmur s’est aus- si illustrée dans l’univers du handball local. Toujours licenciée au club de Morteau, elle y retournera à la rentrée. Durant ses études, elle a par ailleurs coaché beaucoup d’équipes jeunes, menant notamment les moins de 15 du Palente Besançon Handball (ex- A.S.P.O.H.B.) jusqu’en finale du cham- pionnat promotion en 2014. De retour dans sa ville de cœur à partir de ce mois-ci, elle aspire désormais à décro- cher un poste dans le marketing et profi- ter de la douceur de vivre bisontine. n S.G. À Charlottesville, le parcours de cette jeune Bisontine issue du quartier des Orchamps a impressionné. Un modèle du rêve américain transposé à la française. Yagmur a organisé la visite officielle du maire, Jean-Louis Fousseret, en Virginie. Une délégation de Charlottesville sera à son tour accueillie à Besançon à l’automne. Yagmur Ozmarangoz se fait l’ambassadrice de Besançon La Ville de Besançon et Charlottesville ont signé un jumelage en 2006. Jean-Louis Fousseret s’y est rendu à la mi-mai. Bio express l 25 ans, née à Besançon l Titulaire d’un B.T.S. technico-commercial, d’une licence et d’un master commerce l Elle a travaillé pour une marque de joaillerie et les Jardins de Cocagne, entre autres l Mission de deux mois en Virginie pour renforcer les liens entre Besançon et Charlottesville BULLETIN D’ABONNEMENT Bulletin à remplir et à retourner accompagné de votre règlement à l’adresse suivante: LA PRESSE BISONTINE B.P 83 143 - 1, rue de la Brasserie - 25503 MORTEAU CEDEX 1 an (12 numéros) = 30,80€ au lieu de 33,60€ soit 1 numéro gratuit 2 ans (24 numéros) = 58,80€ au lieu de 67,20€ soit 3 numéros gratuits Nom ....................................................................................................... Prénom .................................................................................................. N°/Rue .................................................................................................. Code ......................... Ville ....................................................................... Téléphone ................................. Email .................................................... En application de l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, les informations ci-dessus sont indispensables au traitement de votre commande et sont communiquées aux destinataires la traitant. Elles peuvent donner lieu à l’exercise du droit d’accès et de rectification auprès de La Presse Bisontine.Vous pouvez vous opposer à ce que vos nom et adresse soient cédés ultérieurement.Tarifs étrangers et DOMTOM :nous consulter. 30 € 80 les 12 numéros 58 € 80 les 24 numéros au lieu de 33,60€ 1 numéro GRATUIT au lieu de 67,20€ 3 numéros GRATUITS Recevez chez vous Abonnez-vous à un tarif préférentiel. Ou abonnez-vous en ligne : www.presse-bisontine.fr Une figure du handball local.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=