La Presse Bisontine 199 - JUIN 2018

42 La Presse Bisontine n° 199 - Juin 2018 A g e n d a E n l’espace de huit éditions, l’Orchestre des jeunes a su trouver son public. On commence aujourd’hui à se batailler pour y participer, avec une soixantaine de candi- datures reçues avant même l’ou- verture des inscriptions et l’an- nonce du programme. Et pour cause. “C’est une opportunité incroyable car tous les conser- vatoires n’ont pas systémati- quement d’orchestre, et on béné- ficie ici d’un encadrement professionnel sur du grand réper- toire” , souligne Iris Plaisance- Godet, jeune contrebassiste et élève du conservatoire de Mont- béliard, qui en sera à sa 6ème participation. Volontairement ouvert à tous les musiciens (à partir du 3ème cycle), issus de conservatoires ou non, ce stage a été mis en pla- ce par le chef Jean-FrançoisVer- dier, à son arrivée à l’O.V.H.F.C. en 2010. “Il voulait que des jeunes d’horizons divers puissent y par- ticiper pour enrichir l’ensemble” , note Chloé Stiefvater, chargée de la communication. Son coût se veut également modique (incluant hébergement, restau- ration, transport et encadrement artistique). “C’est un peu com- me une grande colo” , s’amuse-t- elle. Une colo qui ne s’apparente tou- tefois pas à des vacances avec des répétitions de 10 heures par jour. Pas de quoi effrayer les vir- tuoses en devenir pour autant ! “On y apprend beaucoup. Les premiers jours, on fait surtout des répétitions par instruments, avec des tutti (N.D.L.R. : orchestre en entier) le soir. C’est assez drô- le, au début on se cherche un peu” , note Iris. L’ensemble étant souvent hétérogène sur le plan des âges et des expériences. “Mais chacun à sa place, une véritable entraide est à l’œuvre. Le travail en groupe apporte aussi beau- coup sur sa pratique individuelle” , remarque la jeune contrebas- siste, en évoquant ces deux années où une grande compli- cité avait été nouée avec le chef allemand Kiril Stankow. “Il y a eu des déclics chez pas mal de musiciens ces fois-là, ce qui a permis de faire de gros concerts.” Le rendez-vous est à nouveau donné à laM.F.R. de Chargey-les- Gray. En revanche cette fois,le stage s’éta- lera sur 10 jours au lieu de 7, du 23 août au 1er septembre. Les jeunes seront encadrés par les chefs ÉlizabethAskren et Jean- François Verdier et une dizaine de musiciens professionnels de l’O.V.H.F.C. et de l’Orchestre de Dijon Bourgogne qui a été asso- cié cette année. Avec des effec- tifs élargis à la clef : “On va accueillir 100 jeunes, contre 80 habituellement” , et plus de concerts. Les dates et le pro- gramme seront donnés pro- chainement. n S.G. De jeunes musiciens découvrent l’orchestre en en formant un Ils ont entre 12 et 25 ans et s’apprêtent, pour la plupart, à vivre leur première expérience du grand effectif. Comme chaque été, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté (O.V.H.F.C.) leur propose un stage musical unique. MUSIQUE UN STAGE MUSICAL UNIQUE C’est lors de sa première participation, en 2013, qu’Iris (à gauche) a vraiment découvert l’orchestre, jusqu’à en faire sa vocation aujourd’hui (photos Y. Petit). Durant 10 jours, les jeunes vivront leur passion de la musique en alternant vie en communauté et séances de travail. Jusqu’à 10 heures de répétition par jour. Infos et inscriptions : betty.andrey@ovhfc.com

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=